Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Repas de Noël : astuces pour réveillonner sans maltraiter votre organisme

Si vous souhaitez passer des fêtes de Noël sans agresser votre estomac, suivez ces quelques conseils donnés par l’Association française des diététiciens et nutritionnistes (AFDN). Vous éviterez ainsi toute frustration et écouterez votre corps.

Repas de Noël : astuces pour réveillonner sans maltraiter votre organisme © Choreograph IStock

Soyez vigilants au moment de l’apéritif

Comme souvent, le repas de Noël est servi tardivement, ce qui vous pousse le plus souvent à vous jeter sur l’apéritif. Pourtant, c’est bien le moment où vous devez faire le plus attention à ce que vous mangez ! Pour réussir un repas de fête, vous devez gérer votre appétit tout au long de la soirée, en équilibrant votre alimentation.

L’AFDN préconise deux astuces pour résister à ces multiples tentations :

  • Si vous recevez chez vous : préparez des mets sans calories (bâtonnets de crudités à déguster avec du yaourt nature à la ciboulette, feuilles d’endives agrémentées de fromage blanc, etc.),
  • Si vous êtes invités : n’hésitez pas à consommer un laitage ou un fruit avant de quitter votre domicile. Cela vous évitera de vous ruer sur les petits canapés salés et autres cacahuètes présentés lors de l’apéritif.

Evitez les excès durant le repas

Pendant le repas, vous devez privilégier certains aliments peu riches en matières grasses, à l’image des fruits de mer et crustacés. Le mot d’ordre est alors d’éviter les excès sans vous priver.

Afin de profiter de chaque plat sans maltraiter votre organisme, l’AFDN recommande de :

  • Ne pas saucer les plats,
  • Ne pas vous resservir.

Vous devez savoir dire « stop » à la gourmandise. Quelques signes prouvent que votre estomac arrive à saturation :

  • Sensation de lourdeurs,
  • Langue pâteuse,
  • Goût saturé.

Prenez un dessert… glacé

Si vous avez fait attention tout au long du repas, vous pouvez prendre sans crainte, un dessert. Sans surprise, il est conseillé de choisir une bûche glacée plutôt qu’une bûche pâtissière. Moins lourde, cette dernière sera plus facile à digérer.

Buvez avec modération

Lors des fêtes de Noël, un bon repas est généralement associé aux boissons alcoolisées (vin blanc sucré avec le foie gras, vin blanc sec avec les huîtres, etc.). Afin de ne pas agresser votre foie et votre estomac, l’AFDN indique qu’il faut absolument prévoir deux verres sur la table. Le premier servira pour la consommation de l’eau, l’autre pour celle du vin. Cette astuce permet de ne pas remplir sans arrêt votre verre en alternant. Pour rappel, toute boisson alcoolisée doit être consommée avec modération.

En évitant ainsi les excès tout au long du repas de Noël, vous vous sentirez en pleine forme le lendemain !

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici