Prévenir, c'est sourire à la vie.

  • S'informer pour prendre sa santé en main

    S'informer pour prendre sa santé en main

    Les dernières actualités en matière de nutrition, d'activité physique ou de maladies.

Maladies cardiaques : la musculation serait plus bénéfique que le cardio-training

Selon une enquête dévoilée lors du congrès d’Amérique Latine de l’American College of Cardiology (ACC), à Lima, au Pérou, des sessions de musculation seraient plus bénéfiques que des séances de cardio-training sur la santé. Elles diminueraient le risque de contracter une maladie cardiaque.

Maladies cardiaques : la musculation serait plus bénéfique que le cardio-training ©Sol Stock

Ces nouvelles recherches ont été menées sur 4 086 adultes américains, par des scientifiques de la St. George’s University de Grenade (Antilles). Les chercheurs ont observé les facteurs de risques cardiovasculaires des sujets, en prenant en compte :

  • leur tension;
  • leur poids;
  • leur diabète;
  • leur cholestérol;
  • leur âge;
  • leur groupe ethnique;
  • leur consommation tabagique;
  • et leur niveau d’activité statique ou dynamique.

Le but de cette étude a été d’évaluer si les exercices statiques, à l’image de la musculation, et les exercices dynamiques, tels que le cyclisme ou la marche, avaient des effets différents sur la santé cardiovasculaire des patients.

Plusieurs travaux ont déjà démontré que l’activité physique apportait de multiples bienfaits sur la santé de manière générale, et en particulier sur la santé cardiaque. Seulement, jusqu’à présent, aucune étude n’avait établi de différences entre les deux types d’activité physique, statique ou dynamique.

Pour réaliser leurs recherches, les scientifiques ont divisé les participants en deux groupes d’âge :

  • les adultes de 21 à 44 ans;
  • les adultes de plus de 45 ans.

Les résultats de leurs travaux ont démontré que pratiquer une activité, qu’elle soit statique ou dynamique, diminuait le risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire de 30 à 70 %. Ce risque moindre était encore plus fort chez les participants les plus jeunes et qui exerçaient des activités statiques.

« A la fois la musculation et l’activité aérobique semblaient bénéficier à la santé cardiaque, même à faible dose », a expliqué la chercheuse Maia P. Smith. « Les médecins devraient conseiller aux patients de faire de l’exercice quoi qu’il en soit – les deux types d’activité étaient bénéfiques. Cependant, l’activité statique semblait plus bénéfique que celle dynamique, et les patients qui s’adonnaient aux deux types d’activité physique s’en sortaient mieux que les patients qui augmentaient simplement le niveau d’un type d’activité. », a-t-elle ajouté.

« Les activités statiques et dynamiques étaient presque aussi populaires chez les personnes plus âgées que chez les plus jeunes. », a précisé Maia P. Smith. « Je pense que cela donne aux médecins la possibilité de dire à leurs parents plus âgés qu’ils auront leur place à la salle de sport ou sur la course sur route. L’important est de s’assurer qu’ils aient une activité physique. »

Une précédente étude réalisée par l’Université de l’Iowa, aux Etats-Unis, et parue en novembre 2018, avait déjà démontré qu’une à 59 minutes de musculation par semaine pouvait suffire pour diminuer le risque de maladie cardiovasculaire de 40 à 70 %.

NOS PARTENAIRES

  • CURIE
  • EPM NUTRITION
  • LIGUE CONTRE LE CANCER

Informations sur les cookies
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'informations cliquez ici